Visées

Les droits de l’homme et les droits civiques universels ne seront respectés qu’à une condition.
Il faudra que l’homme se rende compte qu’il est « responsable pour le monde entier ».

Václav Havel

La Cie Terre Contraire s’est constituée en 2015 de la volonté d’anciens membres et fondateurs de la Cie Lez’ensoleillés.
Notre objectif est de participer, avec d’autres et à notre mesure, à une marche du monde synonyme d’équité, d’éthique, de tolérance, d’inclusion…

​Pour cela, nos choix artistiques se dirigent vers des œuvres, personnages, périodes ou territoires en situation extrême. Notre théâtre invite alors à dire, montrer et faire entendre ce qui est tu, oublié ou interdit.

Notre précédent projet « La dernière bougie » présentait la rencontre d’un poète Israélien avec un rêveur Palestinien.

Les droits de l’homme et les droits civiques universels ne seront respectés qu’à une condition. Il faudra que l’homme se rende compte qu’il est « responsable pour le monde entier ».

​Václav  Havel

Troupe

Laetitia Leterrier

Direction d’acteurs

Arnaud Vervialle

Comédien

Roland Conti

Collaboration artistique

Jean-Luc Demunck

Régisseur son & lumière

Marie-Pierre Saias

Administratrice

Cécile Cormeraie

Comédienne

Cyril Despontin

Musicien compositeur interprète

François Laubeuf

Administrateur

Hervé Reboulin

Comédien

Lucass Thibault

Régisseur général

Comédiens

personnages

« Il est permis d’espérer »

De la dissidence à la présidence tchèque, parcours du dramaturge Václav Havel

 

La Terre d’Havel, c’est une invitation à un voyage dans la vie d’un homme, dramaturge, dissident, amateur de musique, amoureux, prisonnier qui devient président : Václav Havel. Son parcours, page de l’histoire de l’Europe contemporaine, nous entraîne en dissidence et raisonne étrangement, plus de quarante ans après, avec les questionnements de notre époque.

À la voix d’Havel, se joint celle de sa femme Olga, point d’ancrage vital d’un Havel emprisonné. Les deux artistes se répondent par des « vocalises » passionnées, littéraires et politiques. Olga devient la matérialisation d’une pensée enfermée et il nous faut la regarder en miroir pour lire au plus près d’Havel. Chacun va résister à sa manière dans des lieux distincts. Il s’agira de faire face à la répression comme à la séparation tout en continuant à œuvrer avec soif de vivre.

Leur dissidence se heurte à un juge tout à la fois complice et victime du régime totalitaire. Quelle place pour les individualités dans cette « machine grondante et puante »?

Entre humour et gravité, la compagnie Terre Contraire met en lumière les vies de Václav Havel : celle de dramaturge reconnu, celle de dissident aux nombreuses  actions décisives, de prisonnier et enfin de premier président élu de la république tchécoslovaque puis tchèque. Sa voix/voie résonne à partir d’extraits de pièces de théâtre, de lettres écrites à sa femme Olga durant ses années d’emprisonnement et de ses discours prononcés en tant que dissident ou président. Terre Contraire invite les spectateurs à un voyage en Terre d’Havel autour d’éléments clés porteurs d’une profonde humanité et brûlants d’actualité :

 

Des thématiques modernes

Václav Havel s’interroge sur le désir effréné de consommation, les dégâts issus de l’agriculture intensive, la déshumanisation de l’homme moderne, une science sans conscience… autant de thématiques d’une grande richesse pour penser notre monde moderne. « La tragédie de l’homme moderne n’est pas qu’il en sache de moins en moins sur le sens de la vie mais que cela ne le dérange presque plus. », « L’éloignement général par rapport à l’être est un terrain propice à toutes sortes de fanatisme ».

 

Les actes culturels comme vecteurs de conscience sociale

Sa vie et son œuvre sont représentatives du sens que le théâtre peut avoir, de la puissance et la portée d’un acte spirituel et culturel sur le monde. « Dans le théâtre qui m’intéresse, le public devient l’acteur d’une exploration inattendue et surprenante. Ce genre de théâtre […] nous stimule à participer à un voyage aventureux vers une compréhension plus profonde […] de nous et du monde ».

 

Des notions vives : espoir – patience – résistance

Au cours de son chemin de dissidence et de détention, Václav Havel questionne, doute, fléchit mais jamais ne casse et garde toujours espoir. « Résister en disant la vérité est une question de principe, tout simplement parce qu’on doit le faire ».

 

La responsabilité de chacun dans la marche du monde

Havel fait appel à la responsabilité de chacun, comme point de départ d’une prise de conscience collective, seule capable de sortir le peuple de la crise sociale. Résister dans la vérité, avec humilité et éthique que l’on soit homme politique, journaliste, citoyen… « La confiance entre les hommes ne sera pas rétablie tant qu’existera l’abîme effrayant entre les paroles et les actes. Et il existera tant que ne changera pas radicalement, je dirais de façon révolutionnaire, la structure même et l’âme de l’humanité d’aujourd’hui. […] qui sait combien de cataclysmes horribles devront encore se produire avant qu’un tel sens de la responsabilité soit admis ? »

Bande annonce

Scénographie

Un décor pour cinq espaces imaginaires :
appartement, prison, parloir, tribunal, tribune présidentielle

Une table centrale véritable élément « magique » de décor qui signifie les différents espaces :

  • ouverte, Havel s’y réfugie pour créer et le couple s’y retrouve dans l’intimité

  • des vitres se relèvent pour le parloir

  • le dessus se soulève d’un côté pour faire une barre de tribunal

  • le dessus se soulève de l’autre côté pour signifier le pupitre du président d’où apparaît un drapeau

Des panneaux de fond de scène se déplacent selon les espaces :

  • 2 portes en bois ouvrent sur le bureau du juge depuis un espace que l’on peut imaginer être le tribunal

  • 1 panneau représente l’appartement

  • 1 panneau représente la cellule d’Havel

  • 3 images significatives représentent :

    • Havel prisonnier

    • le couple durant sa jeunesse

    • une affiche de la charte 77

Un espace à cour dédié au musicien – conteur

Notre parti pris est une musique représentative des goûts ainsi que de la place de la musique dans la vie d’Havel. Président « rock », ami de Lou Reed, de Zappa et de Paul Simon, il invite les Rolling Stones à Prague dès 1990 : « Les tanks sont partis, les Rolling Stones arrivent », pourra-t-on alors lire dans les journaux.

Jouées en direct, les compositions de Cyril Despontin donnent le ton dès l’entrée des spectateurs. Elles intensifient les émotions, ancrent les personnages par des partitions dédiées et, qui plus est, permettent à chaque son d’être réalisé en direct.

Le musicien – conteur se déplace dans tous les espaces, il est celui qui connaît et raconte l’histoire, il est le relais et le lien avec le passé.

Critiques

Touchant, intelligent et drôle 

Une belle pièce astucieuse et intelligente qui raconte l’Histoire avec un grand « H » tout en restant un réel divertissement. En nous touchant, en nous émouvant mais aussi en nous faisant rire. Les acteurs sont justes et vivent les scènes avec l’énergie et le naturel de vrais professionnels. Nous suivons ce couple passionné au destin hors du commun au son d’une musique rock qui renforce l’émotion. Mention spéciale pour le personnage du juge doté d’un réel potentiel comique. Le décors est très astucieux et nous surprend tout au long de la pièce. Un spectacle complet. MERCI à la troupe dans son ensemble pour ce moment de culture.

Excellente pièce, courez-y !

Excellente pièce où Vaclav  Havel et sa femme, Olga, forment un couple parfait et très harmonieux dans un lieu magnifique ! Il se dégage une humanité et une émotion poignantes. Je recommande vivement. Si vous doutiez dans votre choix, n’hésitez surtout plus ! Allez-y !

Résistez !

Je suis ressortie de ce spectacle que j’ai vu au festival d’Avignon, complètement enthousiasmée par l’élan qu’il donne pour résister à toutes les formes d’oppressions. A voir et à partager.

Émouvant !

Je vous recommande vivement ce spectacle: un texte finement écrit, porteur de sens et de réflexion sur la liberté, la résistance et l’engagement et très bien interprété par des comédiens convaincants et un excellent guitariste qui joue une musique composée pour la pièce , une mise en scène originale et efficace et des décors simples et astucieux, bref un excellent spectacle!

Émouvant

C’est une très bonne surprise. Nous découvrons l’histoire extraordinaire d’un homme infiniment courageux qui a été au bout de ses valeurs et a tout sacrifié pour son combat. À travers lui on comprend que les hommes peuvent changer le monde et abattre pacifiquement même les pires dictatures. Le personnage est extrêmement attachant, le comédien très expressif est pétillant de malice. À voir absolument.

Un moment d’émotion

Allez sans hésiter voir cette pièce, très bon choix, une page d’histoire émouvante. Des acteurs parfaits.

Sublime

Merci pour ce merveilleux spectacle où on se laisse emporter par l’écriture, l’extraordinaire jeu d’acteurs au sein d’une belle mise en scène, et où le musicien vient sublimer l’ensemble. C’est un voyage dans les émotions du début à la fin. J’ai été bouleversé, j’ai pleuré, j’ai ri … Vous aimez le théâtre ou vous le découvrez, allez voir cette pièce, vous ne ressortirez pas indemne !!!

Amies – amis  d’ici et d’ailleurs,

il vous faut absolument aller voir La terre d’Havel en Avignon, à La chapelle de L’Oratoire.

Que d’émotions… mes larmes se sont mises à couler doucement, discrètement avec… une infinie tendresse pour Olga et Vaclav…

J’ai été convaincue encore une fois qu’il faut toujours et toujours, avoir le courage de se remettre en question, au quotidien… « En s’appuyant sur la puissance des actes culturels pour participer à la marche du monde, mari et femme résistent à l’ordre étable avec humilité et éthique. »

Du fond du cœur,

Merci Cécile (dans le rôle d’Olga),

Merci Arnaud (dans le rôle de Vaclav),

Merci Hervé (dans le rôle d’un membre [important !] du parti)

Merci Cyril qui les accompagne merveilleusement bien et avec beaucoup de justesse, avec sa guitare électrique.

Courez-y vite !!!

BILLET REDUC

Vidéos

Résidence Portail Coucou 2017

La Terre d’Havel au “OFF” Avignon 2017

Chapelle de l’Oratoire, Avignon

Découvrez la vie de Václav Havel : dramaturge, dissident, prisonnier, président. Elle appelle à résister par la culture et l’engagement de chacun.

La Terre d’Havel est une partition à deux voix: Václav Havel dramaturge, dissident, prisonnier, président. Et Olga Havlova sa femme, comédienne, photographe. Séparés par les murs mais jamais loin l’un de l’autre en pensées, les deux artistes se répondent avec passion sur le sens de leurs actes politiques et culturels.
En plein régime autoritaire, leurs réflexions portent sur la déshumanisation de l’homme moderne, le miracle de l’existence et en appellent à la responsabilité de chacun. En s’appuyant sur la puissance des actes culturels pour participer à la marche du monde, mari et femme résistent à l’ordre établi avec humilité et éthique. Leurs voix/voies résonnent avec notre époque, il y a urgence à les mettre en avant et à les entendre.

Artistes : Cécile Cormeraie, Hervé Reboulin, Cyril Despontin, Arnaud Vervialle
Metteur en scène : Hervé Reboulin, Laetitia Leterrier

Terre Contraire se fixe pour but de participer à l’émergence de réflexions et débats de société. Elle invite à l’urgence de faire entendre des voix/voies du passé qui raisonnent avec notre époque: Václav Havel, Hanus Hachenburg, etc.

Témoignages

Toutes les critiques

5 représentations
pour 252 spectateurs

Toutes les photos

Écoutez aussi

l’interview radio donnée à RCF (Radio Chrétienne Francophone) pendant le festival.

Les vidéos

Le dossier de presse

Album photos “Off” Avignon 2017

FESTIVAL OFF AVIGNON 2017

Partenaires